Heure d’été

Au-delà  d’éclaircir nos fins de journée, ce qui est bien agréable, le passage à l’heure d’été a pour première conséquence de supprimer une heure de sommeil.

Et quelle heure de sommeil ?

Evidemment, la dernière ! La plus douillette, la plus confortable, la plus emmitouflée dans les draps, la plus profitable, celle qui nous reste tous les matins avant de nous lever.

Je propose donc un aménagement à cette douloureuse épreuve qui serait d’inverser cette dernière heure avec la première.

Oui, je sais, ce ne sera pas facile.

Autre effet pervers, le décalage de 17 heures à 18 heures.

Quid de l’instant du thé qui se retrouve évincé par le moment de l’apéro. Temps où l’on prend un verre entre amis, où la subtilité solitaire de l’infusion a fait place à la convivialité gouailleuse de la cacahuète.

Nous sommes donc passés de l’heure du thé à l’heure du verre.

Votre dévoué serviteur

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :