La psychanalyse pour les nuls

Bonjour fidels amis.
Aujourd’hui, Blogy Blogoo vous conduit hors de la réalité physique pour vous plonger dans la réalité psychique. Vaste sujet que celui de la psychanalyse, ce présent article ne fera donc figure que d’une introduction à certains concepts.


Pour mieux comprendre la psychanalyse, il faut tout d’abord intégrer le concept de réalité psychique. Celui-ci renvoi aux représentations mentales que l’on se fait des choses. La réalité psychique peut paraître paradoxale, tant ,dans le langage courant, nous opposons la réalité et l’imaginaire. Nous opposons les « choses » de l’idée que l’on s’en fait. Seulement, nous n’appréhendons le monde réel que par les représentations que l’on s’en fait. L’homme, n’est-il pas un être de langage ? Sans ces imageries mentales, le monde dans lequel nous vivons n’aurait aucun sens. De ce fait, la réalité la plus importante est celle de notre intérieur, celle qui nous permet de tout décrypter, de tout comprendre, mais aussi d’aborder le monde sans surprise.
Notre réalité est d’autant plus importante, que l’on peut devenir malade de ses propres idées. Hier, ces malades étaient considérés comme fou. Sans réalité physique, la maladie n’était qu’imaginaire…
Or l’être humain relève d’un double déterminisme : un déterminisme naturel (tributaire de notre organisme) et un déterminisme symbolique (tributaire de notre environnement socioculturel et de tout ce qui va avec). De tel sorte que, de vrais jumeaux ayant le même patrimoine génétique et le même cadre d’éducation seront forcément différents. Car nous ne pouvons vivre les même choses de manières identiques. De plus, l’intégration que l’on fait d’un événement est forcément tributaire du vécu, mais aussi de notre réalité psychique (qui « filtre » notre vision des choses).
De ce fait, la réalité psychique est ce qui constitue principalement notre personnalité, déterminant nos réactions et nos conduites (et ce, même à notre insu!)

Alors, la psychanalyse dans tout ca !? Freud (qu’il n’est plus nécessaire de présenter), médecin en neurophysiologie, fut confronté à de nombreux cas d’hystérie.
Mystére que cette maladie très invalidante (paralysie, troubles de la vue, vives douleurs…), mais aussi ne montrant aucune cause organique ! L’hystérie échappe au déterminisme naturel et donc à toute la médecine de l’époque. La cause de cette maladie se trouve alors forcément à un autre niveau (celui de la réalité psychique). Les médecins, comme les patients étaient désemparés. D’autant plus que cela est totalement inconscient.
Freud, devant cette incapacité à agir dans de tel cas, décida de trouver les outils nécessaires à la compréhension et au traitement de ces troubles. La psychanalyse était née !

Elle va permettre d’étudier et de soigner ces maladies pas comme les autres. Elle fait figure d’un triple outil : modèle théorique (fonctionnement du psychique), technique psychothérapeutique, et grille de lecture (tenir compte des conduites en considérant l’aspect inconscient).
Ainsi Freud donna un statut scientifique à l’inconscient (aujourd’hui toujours contesté) et permettra d’aborder rationnellement ce qui était considéré jusqu’alors comme irrationnel.
La suite prochainement…

Votre dévoué serviteur

(Vous pouvez retrouver les sources de cet article dans les ouvrages de Daniel Fanguin : La psychanalyse aux édition Ellipses; et La Souris et le Lion. Psychologie, psychanalyse, psychopathologie aux éditions Publibook. Blogy Blogoo vous invite fortement à découvrir les ouvrages de cet auteur extrêmement compétent et pédagogue)

Publicités
    • Dr Brutal
    • 14 avril 2010

    Tu pourrais tout de même citer « introduction a la psychanalyse » de Freud qui reste l’outil de base mais étant tt de même un peu ardu pour un neohoyte total.
    De plus dans les recommandations medicales, la psychanalyse est svt contre indiquée dans de nombreuses patho psychiatriques car peu accentué les sympotomes et est dc plutôt réservé a des personnes solides psychologiquement et peut éxtremement éprouvante. Il est donc indiqué dans les tbles anxieux et certains tbles de personnalité ou encore chez les personnes saines(désireuse de se découvrir).
    La Medecine actuelle a tendance a délaissée la psychanalyse mais a s’inspirer de psychothérapie a tendance analytique. On peut dire que brutal chipotte mais ça n’a rien a voir!

    Le mec brutos qui aime apporter un supplément bonus aux articles sans pour autant ajouté qqch d’interessant.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :