L’homme de fer

«  Je suis Iron Man ! « , ce sont ces mots qui venaient clôturer le précédent opus d’Iron Man. Le super héros ingénieur, vendeur d’armes et milliardaire revient plus dandy et séduisant que jamais !
Sans doute le casting le plus impressionnant de l’année car aux cotés de Robert Downey Jr (Iron Man himself , que l’on a pût découvrir sous les traits de Sherlock Holmes plus récemment) , on retrouve sa fidèle et charmante assistante incarnée par Gwyneth Paltrow mais aussi Scarlett Johansson, Don Cheadle, Mickey Rourke, Samuel L.Jackson, l’excellent Sam Rockwell ainsi que AC/DC pour la bande originale.
Le film se divise très clairement en deux parties bien distinctes et bien inégales. Tout d’abord, une entrée en matière rythmée, drôle, où l’on découvre de nouveaux personnages intrigants et charismatiques . M.Rourke en méchant russe sur-doué ou encore Sam Rockwell en délirant industriel sans pitié. Cette première partie nous fait aussi redécouvrir toute la démesure de Tony « Iron Man » Stark, aussi narcissique que brillant, il incarne un super héros pas comme les autres. Contrairement à ses camardes masqués, Stark aime les projecteurs, il veut figurer au devant de la scène et incarner à lui seul toute la démesure d’une Amérique désormais à l’abri de toute attaque terroriste. Le personnage est délicieusement insupportable, et le coté presque parodique, ou tout du moins caricatural des protagonistes, rend le film léger et divertissant.
Seulement, quand on attaque la deuxième partie, l’humour et la légèreté font place aux explosions (il y en a même sur l’affiche !), et aux trop nombreuses scènes d’actions lourdes et sans intérêt. Ce déchainement d’explosions est-il un message adressé aux fans d’AC/DC et de leur légendaire TNT ?
On se retrouve finalement plongé dans un énième affrontement est / ouest ! Le personnage de Scarlett Johansson, pourtant très charmant aux premiers abords, finit par frôler le ridicule dans des scènes de combats interminables ! Et quand tous les clones d’Iron Man se lancent dans une guerre intra-robots des plus assommante, on ne sait plus si on doit rire ou pleurer (les euros que l’on vient de dépenser inutilement ! ).
Un film en deux temps, réjouissant mais lourd, dans lequel nous pouvons retenir le fort potentiel du personnage de Tony Stark, magistralement interprété par Robert Downey Jr (décidément très bon).  Sam Rockwell jouissant d’une élégante folie, Mickey Rourke touchant de sincérité et Scarlett Johansson toujours aussi délectable à contempler !
Divertissant, ce film séduira un public éclectique par son amorce étonnamment rafraichissante et drôle, mais en décevra une grande majorité par sa conclusion teintée d’explosif.

Votre dévoué serviteur

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :